Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vos visites

Publié par Le Kiosque aux Canards

Le Point révèle une ignoble histoire deharcèlement sexuel dans l’entourage de Marine Le Pen. Après les condamnations pour escroqueries de deux de ses proches, ça commence à faire beaucoup pour un parti qui se veut être le chantre d’une certaine moralité politique et qui surfe allègrement sur le sujet.

"J'étais aussi une sorte de conseiller image"

Christopher D. est un déçu du Front national. Pas tel un électeur lambda. Il fut le coiffeur de Marine Le Pen, notamment durant la campagne présidentielle de 2012. La victoire, il y a cru.

ll coiffe certes la présidente du parti, mais son rôle prend de l'importance, dit-il, au fur et à mesure de l'échéance électorale. "J'étais aussi une sorte de conseiller image", précise-t-il. Visagiste, le jeune homme de 25 ans a fourbi ses armes chez Alexandre Zouari, le coiffeur des stars. Un excellent tremplin au temps de la "peoplisation" de la politique.

Mais voilà, le jeune homme est gay, et si l'entente avec la fille de Jean-Marie Le Pen est parfaite, Christopher se heurte au harcèlement, dit-il, de l'entourage "gay" de Marine Le Pen.

"Chez les hétéros, on dénonce régulièrement et à juste titre le harcèlement sexuel. Chez les homosexuels, cela existe aussi, il faut le dire." Alors, il est intarissable. Tel haut dirigeant le convie à déjeuner chez lui et lui propose la botte.

Refus. Il va même jusqu'à donner l'adresse et détailler la déco intérieure de cette figure du Rassemblement bleu marine (RBM). Contacté par Le Point, l'intéressé dément le harcèlement sexuel. Il reconnaît toutefois que Christopher D. a bien été invité à son domicile, "mais comme d'autres".

"Mon rêve s'est fracassé, car j'ai refusé les avances des chefs"

"J'ai toutes les preuves. J'ai rédigé un courrier à Marine relatant toutes mes mésaventures. Je lui avais remis en mains propres, mais je n'ai jamais obtenu de réponse. Pourtant, j'ai tout donné au parti, j'étais bénévole. Je souhaitais suivre le modèle de David Rachline qui était un petit cadre du Front avant de devenir maire de Fréjus. Je me disais qu'en étant entré dans l'entourage de Marine, je pouvais gravir les échelons, et pourquoi pas un jour me faire élire. Mon rêve est tombé à l'eau parce que j'ai refusé les avances des chefs."

Il a, dit-il, cherché de l'aide auprès d'autres figures gay du RBM. "Ils ont fait la sourde oreille, et du jour au lendemain, je n'ai plus eu de contacts avec la présidente", déplore-t-il.

Ce sont les photos de Florian Philippot avec son compagnon parues dans Closer qui ont déclenché chez lui l'envie de dénoncer "l'injustice" - comme il dit - qu'il a subie. Depuis sa mésaventure, Christopher est retourné vivre à Marseille, où il a ouvert deux salons de coiffure. "La politique ? Il faut coucher pour réussir, et ce n'est pas mon truc", conclut-il.

Ignoble histoire de harcèlement sexuel chez les cadres du FN

Commenter cet article