Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lutz Bachmann, leader du mouvement anti-islam allemand a annoncé sa démission après la parution d'une photo le montrant déguisé Hitler.

Son "anti islamisme" servait à camoufler une autre idéologie

Le leader du mouvement anti-islam allemand Pegida, Lutz Bachmann, a annoncé mercredi 21 janvier au soir sa démission après la parution dans la presse d'une photo le montrant affublé d'une petite moustache et d'une coiffure à la Adolf Hitler. A Leipzig, plusieurs milliers de manifestants anti-islam sont descendus dans la rue.

«Oui, je quitte la direction» du mouvement, a déclaré Lutz Bachmann au quotidien populaire Bild, une information confirmée par la porte-parole de Pegida, Kathrin Oertel.

Cette dernière avait dans la journée confirmé l'authenticité de cette photo, publiée par le quotidien à grand tirage et leDresdner Morgenpost, un journal de Dresde, fief de Pegida situé dans l'est de l'Allemagne. Kathrin Oertel l'avait qualifiée de «plaisanterie».

Ancien braqueur

Selon le Dresdner Morgenpost, la photo aurait été prise «il y a quelque temps» et postée sur la page Facebook de Lutz Bachmann. Lutz Bachmann, un ancien braqueur âgé de 41 ans, figurait en première page du journal Bild mercredi, portant la moustache et la coupe de cheveu caractéristiques du dictateur nazi.

Le tabloïd et cet autre journal allemand rapportent par ailleurs des propos écrits sur Facebook par le fondateur de Pegida, qui y qualifiait notamment les immigrés d'«animaux» et de «déchets».

Interrogé par «Bild», le dirigeant de Pegida («Européens patriotes contre l'islamisation de l'Occident»), mouvement anti-islam et hostile aux immigrés, avait expliqué avoir fait ce cliché «chez le coiffeur» lors de la parution de la version audio d'un ouvrage satirique sur Hitler, «Il est de retour» de l'Allemand Timur Vermes (2012).

Liaison ferroviaire Dresde-Leipzig

Empêché de manifester lundi à Dresde par crainte d'attentat, le mouvement anti-islam allemand voyait affluer des milliers de personnes mercredi soir dans la ville voisine de Leipzig, face à des contre-manifestants nettement plus nombreux.

La liaison ferroviaire entre Dresde et Leipzig était cependant «fermée» après deux incendies survenus dans l'après-midi sur la voie ferrée, selon la police et la compagnie ferroviaire Deutsche Bahn. Cela pourrait peser sur la participation aux différents cortèges.

«Legida» dans la lignée de «Pegida»

Le cortège de «Legida» (Habitants de Leipzig contre l'islamisation de l'Occident) se présente comme une déclinaison locale du mouvement Pegida né à Dresde en octobre dernier, qui a rassemblé un nombre record de 25'000 manifestants le 12 janvier.

Mais l'une des organisatrices de Pegida, Kathrin Oertel, devenue donc la principale figure du mouvement après la démission de son leader Lutz Bachmann, s'est distanciée de Legida sur la page Facebook du groupe.

Sur l'ensemble de la soirée, les autorités locales attendaient jusqu'à 100'000 personnes dans les rues de cette ville de 530'000 âmes, en comptabilisant les «40'000 citoyens minimum» revendiqués par Legida et les participants aux 19 contre-manifestations. (ats/Newsnet)

Déguisé en Hitler, le leader de Pegida démissionne
Tag(s) : #Lutz Bachmann, #Pegida, #photos, #Hitler, #démission

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :