Résultat de l'étude en fin d'article.

Alors que le Conseil d’Etat doit rendre prochainement un arrêt concernant la validité de la circulaire « Taubira » - circulaire qui permet la délivrance d’un certificat de nationalité française aux enfants nés par GPA de parents français –, l’Association des Familles Homoparentales (ADFH) a commandé à l’Ifop une enquête pour savoir quelle était la position exacte des Français sur le sujet.

 

Une large majorité “pour”

 

Les résultats de cette enquête révèlent qu’une large majorité de Français est favorable à ce que les enfants nés par mères porteuses dans les pays où cette pratique est légale se voient délivrer par les services de l’Etat une carte d’identité française (65%) mais aussi un livret de famille reconnaissant leur filiation (72%).

 

Dans le détail des résultats, on observe que la position des Français sur le sujet varie toujours beaucoup en fonction de leur âge, de leur pratique religieuse et de leur proximité politique. Toutefois, il est intéressant de relever qu’y compris les sympathisants UMP sont majoritairement favorables à la délivrance d’une carte d’identité française (57%) et d’un livret de famille reconnaissant leur filiation (51%).

 

“L’attachement viscéral des français au respect du droit et à la protection des enfants”

 

Le point de vue de l’ADFH : « Ce sondage met en avant l’attachement viscéral des français au respect du droit et à la protection des enfants. Les français sortent du débat manichéen et sournois dans lequel se fourvoie le Premier ministre Manuel Valls qui bloque l’application de la loi et les décisions de la plus haute juridiction européenne.

 

Ce sondage plébiscite ainsi les prises de positions de la Ministre de la Justice, Christiane Taubira et du Défenseur des Droits, Jacques Toubon qui considèrent que notre pays ne peut pas discriminer ses enfants en fonction de leur mode de conception et que seuls doivent primer l'application de la loi et l’intérêt supérieur de l’enfant dans toutes les décisions prises visant à sa protection ».

Les résultats de l'étude

Ce sondage est à mettre en parallèle avec celui que l’ADFH avait demandé à l’IFOP en octobre dernier et qui démontrait que la majorité des Français (55%) est favorable à l'autorisation de la gestation pour autrui (GPA) dans un cadre réglementé, selon un sondage Ifop pour l'Association des familles homoparentales (ADFH) diffusé dimanche.

Selon ce sondage, 53% des Français sont par ailleurs favorables à l'extension de l'autorisation de la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de femmes. Une large majorité est contre la suppression de la loi Taubira (57%), 43% étant pour.

Les résultats de l'étude

Le sondage IFOP ADFH qui confirme qu’une majorité de français est favorable à la GPA
Retour à l'accueil