Appel au boycott des voeux du président ou comment les nains du Printemps Français tentent de survivre

Vidéo en fin d’article.

Sur les réseaux sociaux, des copiés/collés d’une affiche proposant le boycott des voeux du président Hollande fleurissent ça et là.

Comme ces guignols n’ont pas le début du commencement d’une originalité, ils copient tous le même “bidule”. Il est assez marrant de se rendre compte qu’à l’origine de ce boycott se trouve l’organisation néo-con (de “néo-conservateurs”... Mais pas seulement...) qui bouffe à tous les râteliers ; Manif Pour Tous, Jour de Colère, Printemps Français, ...

Petit retour sur le créateur d’Hollande Démission, ancien collaborateur de Philippe de Villiers.

 

Qui sont ces guignols d’Hollande Démission ?

Depuis plus d'un an, David van Hemelryck, polytechnicien de 34 ans, réputé proche du Printemps français, le mouvement regroupant des contestataires radicaux du Mariage pour tous, multiplie les coups d'éclat un peu partout en France, le plus souvent en déployant une banderole portant son slogan «Hollande démission».

Son militantisme naît pendant le débat autour du mariage pour tous. Encouragé par le succès des manifestations contre la loi Taubira, il participe au rassemblement du 24 mars. Ce sont les heurts avec les forces de l’ordre, en fin de manifestation, qui lui servent de déclic. Souhaitant dénoncer les "violences policières", il crée le site prisonnierpolitique.fr. Lui-même n'a pas subi de violences, mais  a été "alerté par des amis". Il se rapproche aussi du Printemps français, où une partie de la droite côtoie l'extrême droite dans une opposition acharnée au mariage pour tous.

Il lance ensuite le "Camping pour tous", qui tente, sans succès, de camper devant le Sénat et l'assemblée nationale pendant les débats sur la loi Taubira. Le chapitre du mariage pour tous clôt il tente de trouver un autre angle à sa quête.

Cherche idée(s) désespérément

Surnommé le "cerveau" des contestataires anti-Hollande par Le Figaro, l'organisateur du happening venu perturber les commémorations du 11 novembre sur les Champs-Elysées s'est d'abord fait connaître en survolant cet été les plages aux commandes d'un ULM tractant une banderole "Hollande démission". Interrogé sur RMC et Canal+ ce 14 novembre, David Van Hemelryck n'a guère réussi à définir son projet politique. Il faut dire qu'à part réclamer la démission de François Hollande via un référendum, le polytechnicien de 34 ans peine à trouver d'autres arguments.

De ses premières interviews, on retiendra le "coup de foudre tardif pour la démocratie" de cet ex-barbouze en Afrique qui se dit "émerveillé" par l'organisation des paris en Angleterre : "Ils parient sur tout mais comme ils mettent leur argent, ils sont impliqués. C'est incroyable ! Ça veut dire qu'il y a une intelligence collective".

"Il n'y a pas d'argumentation, je suis déçu de vous entendre ici car on vous a laissé beaucoup de temps mais il n'y a rien qui sort" a conclu le journaliste de RMC. Les polémistes des Grandes gueules, eux, ont fini par le comparer à Nabilla. Sur Canal+, l'équipe de la Nouvelle édition a qualifié son raisonnement de "simpliste".

Un militantisme rémunéré

Sauf que voilà ; comme bon nombres de cadres issus de La Manif pour Tous, on trouve quelques “soucis” d’argent dans leur militantisme.

Ce "champion du low-cost" affirme ne bénéficier que de dons de ses sympathisants - plus de 20 000 euros tout de même. Il se rêve en "Che Guevara", raconte comment on l'accueille partout en France et se sent "très épaulé".

Sa banque ferme tout de même son compte à cause de mouvements d'argents jugés suspects et surtout non déclarés dans ses revenus. "On m'a simplement prêté 30 000 euros pour acheter mon avion", se justifie l'activiste, qui y voit des pressions liées à son combat. "C'est caractéristique de ce qui se passe en France", estime-t-il.

Bref ; tout comme La Manif pour Tous et consorts ; faire de l’agitation pour gonfler des caisses qui serviront à d’autres devient un sport national chez les néo-cons.

Appel au boycott des voeux du président ou comment les nains du Printemps Français tentent de survivre

Handibel 31/12/2014 18:22

Cet homme à fait pleins de choses hors la loi (avion ... ), en plus contre NOTRE président, pk il n'est pas punis par notre Justice Française ?

Le KAC © 2017 -  Hébergé par Overblog