Aube Dorée : les 16 députés sous le coup de poursuites

La justice grecque a inculpé et placé en détention provisoire lundi un député supplémentaire du parti neonazi Aube Dorée dont l'ensemble du groupe parlementaire, soit seize élus, est désormais sous le coup de poursuites pour appartenance à "une organisation criminelle".

Après s’en être pris physiquement aux étrangers, les racailles d’Aube Dorée avaient mis en place une chasse aux homosexuels.

Huit députés en prison

Le 16ème député inculpé, Artémis Mattheopoulos, est aussi le compagnon de la fille du chef du parti, Nikos Michaloliakos, qu'il rejoint donc en détention provisoire, a-t-on appris de source judiciaire.

Huit députés ou ex-députés d'Aube dorée attendent désormais en prison un éventuel procès qui ne devrait pas intervenir avant 2015. Les autres sont sous contrôle judiciaire.

Une enquête bouclée hier

Les magistrats ont bouclé lundi, avec l'audition de Mattheopoulos, une deuxième vague d'inculpations contre les élus Aube Dorée après le lancement en septembre d'une offensive judiciaire en réaction à l'assassinat d'un musicien antifasciste par un membre de ce parti dans une banlieue d'Athènes.

Au cours de cette seconde vague de poursuites, Eleni Zaroulia, députée et épouse de Nikos Michaloliakos, a été inculpée mercredi de "direction et participation à une organisation criminelle". Les juges trancheront prochainement sur son éventuel placement en détention provisoire.

“Élimination des handicapés physiques, des malades mentaux, des toxicomanes des « alcooliques incurables et des porteurs de gènes viciés ».

Fondé dans les années 80, Aube dorée a longtemps agi comme un groupuscule semi-clandestin bénéficiant de la quasi impunité des autorités avant sa transformation en parti et son entrée au Parlement lors des dernières élections législatives de 2012, au pic de la crise de la dette.
Aube Dorée, qui conteste le qualificatif "neonazi", est soupçonné d'au moins deux meurtres et de nombreuses agressions contre des étrangers.
Des photos d'archives publiées ce week-end par le quotidien de gauche "Efimerida ton syndakton" montrent le N°2 du parti, Christos Papas, actuellement en détention provisoire, effectuer le salut nazi en compagnie d'un jeune garçon présenté comme son fils qui porte, comme lui, un T-shirt avec une croix gammée.

La chasse aux homosexuels

Après les agressions perpétrées contre des immigrés, l’Aube dorée s’est attaqué aux homosexuels dans les rues d’Athènes.

Les responsables de la communauté gay ont dû éditer des brochures incitant les homosexuels à la plus grande prudence: "Nous sommes très attentifs quand nous marchons seuls. Nous ne marchons pas dans des rues que nous ne connaissons pas. Nous essayons de ne pas montrer notre peur. Si nous pensons être menacés, nous allons à un endroit éclairé, avec des caméras, par exemple une banque. Il faut faire comprendre que nous ne sommes pas seul, par exemple en téléphonant à quelqu'un. Il faut aussi observer les visages, les plaques d'immatriculation, tout ce qui peut aider à l'identification. Si l'on se trouve par terre, il faut se couvrir la tête".

Ces mises en garde font écho à une affiche placardée par Aube dorée devant certains bars gays d'Athènes, avertissant "après les immigrés, c'est vous". Des premières attaques ont été enregistrées en août dernier. Le 22, une vingtaine de militants néo-nazis ont poignardé un jeune homme, qui a dû être hospitalisé.

Le programme de l’organisation néo-nazie prévoit également l’élimination des handicapés physiques, des malades mentaux, des toxicomanes des « alcooliques incurables et des porteurs de gènes viciés ».

Aube Dorée : les 16 députés sous le coup de poursuites
Le KAC © 2017 -  Hébergé par Overblog