Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vos visites

Publié par Le Kiosque aux Canards

Et voilà, encore un fantastique coup d’épée dans l’eau de la patronne du Front national, qui demande la demission de Christiane Taubira, préférant se recueillir que de chanter la Marseillaise dans le cadre de la commémoration de l’abolition de l’esclavage. Sauf que voilà : elle était loin d’être la seule et c’est logique.

Marine Le Pen a réclamé dimanche 11 mai le limogeage de la garde des sceaux, Christiane Taubira. La présidente du Front national (FN) lui reproche en effet de ne pas avoir entonné La Marseillaise lors de la commémoration de l'abolition de l'esclavage qui s'est tenue samedi dans les jardins du Luxembourg à Paris. « Certaines circonstances appellent davantage au recueillement (…) qu'au karaoké d'estrade », s'est défendu Christiane Taubira, s'attirant l'ire de Jean-François Copé, « profondément choqué qu'elle ait pu utiliser ce type de formule ».

Une polémique incompréhensible lorsqu'on constate, images de l'AFP à l'appui, que ni Benoît Hamon, ni François Hollande n'ont chanté l'hymne national, ce qu'a d'ailleurs confirmé lundi le ministre de l'éducation à l'antenne de RMC-BFM-TV.

La réponse de la garde des sceaux n’a pas tardé : La ministre de la justice, dans son texte posté sur Facebook, s'en prend en retour à « ceux qui, par ces intimidations et ces traques, affichent des pratiques de miliciens », et qui se rendent coupable, selon elle, un « rapt [...] sur l'hymne, le drapeau, la nation, la République ».

 

Quand le Front national attaque “seulement” Christiane Taubira

Commenter cet article