Point de Contact : le service français de signalement en ligne des contenus illicites.

Point de Contact a été mis en place par l'Association des Fournisseurs d'Accès et de Services Internet (AFA) en novembre 1998, afin de lutter contre la pornographie enfantine et la haine raciale sur Internet. Les membres de l'AFA se fédèrent ainsi autour du service de signalement, qui est à la base de la déontologie de l'association, et renvoient tous vers le formulaire en ligne via un lien sur leurs portails.

Point de Contact est donc un dispositif soutenu par les principaux FAI et hébergeurs nationaux (Orange, SFR, Bouygues Télécom), les filiales françaises d'hébergeurs mondiaux (Google France, Microsoft France), des intermédiaires techniques régionaux et d'outre mer (Aricia, Mana, Can'L) ainsi que des opérateurs mobiles (Lebara), tout en étant reconnu et identifié par leurs utilisateurs.

Une coopération internationale de plus en plus aboutie

Appréhender le monde de l'Internet d'un point de vue purement national s'avèrerait totalement inefficace: c'est pourquoi Point de Contact et sept autres hotlines déjà créées se sont unies pour former en 1999 l'association internationale de hotlines Inhope, avec le soutien de la Commission européenne, afin de lutter spécifiquement contre la pornographie enfantine. La hotline Point de Contact est elle-même financée depuis 2000 par le programme Safer Internet de la Commission européenne pour son action et fait partie depuis 2009 du « Centre français pour un Internet plus sûr », aux côtés « d’Internet Sans Crainte » et de « Net Ecoute ».

Depuis, le réseau international ne cesse de s'étendre, et Point de Contact rencontre ses homologues plusieurs fois par an. La dernière Assemblée Générale d'Inhope a eu lieu les 12 et 14 novembre à Utrecht, où deux nouveaux pays se sont engagés dans la lutte contre la pornographie enfantine à travers la mise en place de hotlines: la Serbie et le Brésil ont ainsi rejoint l'association en tant que membres provisoires, portant le nombre de partenaires de Point de Contact à 46 dans 40 pays.

Une fondation, permettant le soutien à la création de hotlines dans des pays émergents, a également été mise en place par l'association Inhope en 2010; elle a accueilli trois membres lors de la dernière Assemblée générale d'Inhope: La Colombie, la Thaïlande et le Kazakhstan bénéficient ainsi de l'aide de l'association afin de développer une hotline dans leur pays.

En savoir plus sur la fondation de l'Association Inhope:http://inhopefoundation.org/

Des résultats concrets

Entre 1998 et 2013, c'est près de 100 000 contenus qui ont été reçus et qualifiés par les analystes de contenus du Point de Contact.

La lutte contre la pornographie enfantine s'intensifie notamment grâce à l'extension et à l'efficacité du réseau international Inhope, qui permet la transmission des contenus illégaux reçus par une hotline étrangère au pays hébergeur directement, afin d'aboutir à leur suppression.

En 2012, 272 contenus de pornographie enfantine ont été transférés à Point de Contact par ses homologues internationaux. A terme, 100% des contenus pédopornographiques localisés en France, et notifiés par Point de Contact à l'OCLCTIC et aux hébergeurs français ou membres de l'AFA, ont été supprimés.

La coopération entre Point de Contact et ses partenaires (autorités compétentes, hébergeurs, réseau Inhope) a ainsi mené au retrait de 614 contenus pédopornographiques reçus par le service français en 2012 et hébergés dans le monde entier.

Pour 2013, le premier rapport semestriel d'Inhope montre que 96% des contenus transmis par une hotline à l'hébergeur compétent au sein du réseau international ont été notifiés aux autorités locales dans la journée, et 92% des pages contenant de la pédopornographie ont été retirées en quatre à sept jours.

Signaler peut sauver une vie

Il est toujours nécessaire de rappeler que le signalement, souvent considéré négativement, est en fait un acte citoyen permettant à la police de mener des enquêtes, d'appréhender les auteurs des infractions et par conséquent de sauver les victimes d'abus.

Le service Point de Contact permet de signaler anonymement les contenus potentiellement illicites les plus graves, et d'obtenir en urgence la suppression de contenus à l'illicéité avérée.

Les trois points d'accès au formulaire de signalement:

- En ligne sur: www.pointdecontact.net

- Directement sur son ordinateur via le logiciel Point de Contact

- Via l'interface adaptée au mobile: www.pointdecontact.mobi

 

Point de Contact  : le service français de signalement en ligne des contenus illicites.

J. F. Launay 26/06/2015 15:44

"Le service Point de Contact permet de signaler anonymement" : parler d'acte citoyen quand il s'agit de signaler anonymement est quelque peu bizarre.
N'est-ce pas, au contraire, encourager la délation ?
Un "acte citoyen" se fait à identité affichée et non par courrier anonyme.

Le Kiosque aux Canards 26/06/2015 17:13

Pour ma part je ne pense pas ; c'est un acte citoyen.

Le KAC © 2017 -  Hébergé par Overblog