Grand complot mondial : la suite

Nous avions pondu un billet sur l’idiotie factuelle de ce “grand complot mondial” qui fait le buzz chez les incultes de toutes les chapelles.

Nous revenons sur ce texte, en y apportant quelques précisions, puisque l’actualité du moment et le comique has-been qui fait le buzz semble se servir de ces fables pour attirer de plus en plus de “sous-doués” dans ses filets.

Un complot mondial judéo-maçonno-illuminato-Bilderberg

Sur le web, le mythe d'un grand complot mondial, dirigé tantôt par les Illuminatis, tantôt par le groupe Bilderberg, mais toujours par les juifs, prend de l’ampleur. D’ailleurs, c’est logique : quand tout va mal, il est bien plus confortable de faire porter par d’autres la misère du monde ; c’est d’ailleurs ce que font à merveilles les différents mouvements d’extrême-droite européens depuis maintenant un bon siècle.

Le Canard, en ayant un peu raz le bol de lire ces élucubrations un peu forcées, vu que complètement contournables quand on se donne un peu de temps pour le faire - quelques minutes quand on a déjà quelques bases solides - vous propose de revenir à la réalité historique sur ces complots mondiaux.

Les Illuminatis ; un ordre maçonnique qui n’existe plus depuis 1875

Penser que le monde serait géré, en sous mains, par ces pauvres Illuminatis, alors que cet ordre, qui se réclamait de la philosophie des Lumières, s’est auto dissout à cause de dissensions internes en 1785 juste avant d’être interdit par le gouvernement Bavarois - oui, leur groupe venait de Bavière et n’a d’ailleurs jamais dépassé ses frontières - est assez pathétique. Pourtant, les adorateurs d’un pseudo-complot nous expliquent que les USA ont utilisés des symboles illuminatis dès leur création. Sauf que...

Le Grand sceau des États-Unis, notamment visible sur le billet d'un dollar américain, représente une pyramide dont le sommet est éclairé par l'Œil de la Providence, qui représenterait l'aboutissement de l'illumination : La Connaissance. Au-dessus est inscrite la devise Annuit cœptis, et au-dessous, Novus Ordo Seclorum. L'inscription (MDCCLXXVI) à la base de la pyramide correspond à la valeur 1776 en numération romaine.

Ces symboles sont cités par les théoriciens du complot comme exemples de la présence et du pouvoir des Illuminati : d'après eux, le sceau affiche un œil lucide qui domine une base aveugle et symboliserait par là l'élite omnisciente contrôlant le peuple ; Annuit cœptis (« ce que nous entreprenons sera couronné de succès » ou, selon la traduction, « Il approuve ce qui a été commencé ») est un cri de victoire des conspirateurs, tandis que Novus ordo seclorum (« Nouvel ordre séculier ») indique le régime nouveau, rebelle car indépendant de l'église ; la mention MDCCLXXVI renverrait, elle, à l'année de la fondation des Illuminés de Bavière, maîtres secrets du gouvernement américain.

Ces symboles ésotériques courants sont apparus antérieurement aux Illuminati. L'œil dans le triangle est une représentation de Dieu datant de la Renaissance. Quant à la pyramide non terminée, suggérée par Francis Hopkinson au comité qui dessina le Grand sceau des États-Unis, elle représente la nouvelle nation, vouée à durer des siècles à l'instar des fameuses pyramides d'Égypte. Elle comporte 13 rangées de pierres, représentant les 13 colonies d'origine, sous l'Œil de la Providence, image de Dieu veillant sur elles.

Enfin, l'inscription (MDCCLXXVI) à la base de la pyramide n'est pas là pour marquer l'année de la fondation des Illuminés de Bavière, mais celle de la déclaration d'indépendance des États-Unis.

Nos Illuminatis “canal historique” doivent se retourner dans leurs tombes, eux qui ont été pourchassés durant leurs quelques années d'existence par l’église catholique, comme, à l’époque, toutes les loges maçonniques.

Bilderberg ; un groupe "secret" parfaitement connu

Pour le groupe Bilderberg, la paranoïa est encore plus incompréhensible. On lit ça et là que ce serait la réunion des décideurs occultes du monde et qu’elle serait totalement secrète et non médiatisée. En fait, cette réunion annuelle a été créé dans le contexte de la guerre froide pour renforcer la coopération entre les États-Unis et leurs partenaires d’Europe occidentale.

Ensuite, les noms de tous les participants sont publics ; on peut même trouver sur le net les invités de chaque réunion. Mieux encore, la réunion de 2009, qui s’est tenue à l’Astir Palace de Vouliagméni, en Grèce, comptait parmi ses invités Fareed Zakaria, un journaliste américain et... Peter Thiel, l’un des patrons de Facebook... Tu parles d’une réunion secrète ; Facebook dans un complot mondial... Mouahaha...

En fait, le mythe de la mainmise mondiale du groupe date de 1979, lorsqu’un pseudo agent secret espagnol, Luis M. González-Mata, publia un livre, Les maîtres du monde, où il met cette organisation au milieu de l’intrigue. Il reconnaîtra bien des années plus tard le côté “légèrement romanesque” de son oeuvre...

Le complot juif dure depuis 2 000 ans... sans grand succès alors.

Mais, les grands gagnants du mythe du complot mondial sont définitivement les juifs. Et ce, depuis des siècles. Déjà, car ils sont considérés comme les “tueurs” du Christ. Bon, personne ne se souvient plus que ce dernier était lui-même juif, mais ça ne dérange pas nos bons adorateurs du complot mondial.

L’usure et le prêt ; réservé aux juifs par les chrétiens

Ensuite, un fait historique génère le mythe qui coûtera si cher au peuple juifs ; ils sont avides d’argent. Il faut tout de même se souvenir que, durant tous le moyen-âge et une partie de la renaissance, les chrétiens avaient l’interdiction formelle de faire “commerce de l’argent” sous peine d’excommunication.

Deux catégories seulement pratiquaient l’usure et le prêt ; les Lombards et les Juifs. Ainsi, comme les premiers ont disparu depuis bien longtemps, les seconds furent associés, dans l’esprit commun, à l’argent. C’est, en autre, ce qui explique les nombreux pogroms dont ils furent l’objet durant des siècles.

Encore plus étrange, s’il en est ; nos “sympathiques” comploteurs se basent sur une pseudo main-mise de la finance internationale par des banquiers, des industriels et des chefs d’entreprises juifs, alors que si on prend la peine de faire le tour de ces derniers, on remarque assez aisément que prédominent, dans ces professions, les protestants, et pas les juifs... Ce qui, d'ailleurs, historiquement s'explique aussi.

“Les protocoles des sages de Sion” ; un faux assumé par l’Okhrana.

Pois chiche sur le couscous ; un ouvrage est considéré comme la preuve ultime de leur complot ; “les protocoles des sages de Sion”. C’est à mourir de rire que de voir, encore aujourd’hui, fleurir des discussions sur le net mettant au centre de ces dernières cet ouvrage, dont on connaît pourtant l’origine depuis largement plus d’un siècle.

Ces fameux protocoles furent au départ, publiés sous deux noms différents : Протоколы сионских мудрецов etСионские протоколы, sont un faux qui se présente comme un plan de conquête du monde établi par les Juifs et les francs-maçons. Ce document fut fabriqué à la demande de l'Okhrana, la police secrète de l'Empire russe, et destiné à Nicolas II de Russie en vue de favoriser des politiques antisémites. Pourtant, le tsar refusa d'en faire un instrument de propagande, ayant rapidement découvert la supercherie et estimant que ce texte décrédibiliserait son combat.

Ainsi, alors que le Tsar lui-même avait reconnu cet ouvrage comme un faux, sa réédition continue allègrement dans certains milieux. On peut en retrouver une édition en français datant de 1981 et issu de l'« Organisation de propagation islamique » dont le siège est à Téhéran.

Pour un complot si bien orchestré et vu qu’il dure depuis plus de 2 000 ans ; les résultats sont bien médiocres... Sourire....

Comment démarre une idée de "complot mondial"

Le tueur d'Oslo, dans son manifeste, se déclare Catholique militant, voulant lutter contre les Protestants et les Musulmans d'Europe. Or, il apparaît en tenue maçonne, avec tous les décors de son grade, en photo. Ainsi, nos bons adeptes du complot se sont répandu sur la toile en criant à la falsification et au complot en affirmant qu'un Franc-maçon ne peut être que laïc et anti catholique, tel le Grand Orient de France.

Sauf que... La laïcité est un combat maçonnique français ; la majorité des obédiences maçonnes dans le monde suivent les Landsmarks, qui impliquent qu'un Frère doit obligatoirement croire en un dieu révélé. D’ailleurs, ce thème est le grand combat maçonnique du XXème siècle ; les "réguliers" - suivant les Landsmarks - et les "irréguliers" - plutôt progressistes, laïc et de gauche.

Ainsi, si on faisait le compte de "l'idéologie" maçonne dans le monde, on trouverait bien plus de déistes, symbolistes, et ésotériques, que de laïcs, politiques et sociaux, et exotériques.

Donc, le fait que dans une loge “régulière”, un Frère soit Catholique pratiquant est plutôt la norme que l'exception.

Voilà comment démarre un "complot" ; par la méconnaissance.

Pour continuer dans le genre "théorie du complot" ; notre article sur la Franc-maçonnerie :

Grand complot mondial : la suite

isabel cousty 30/09/2016 15:22

Merci d'avoir mis en mots ce que je m'échine à exprimer depuis des années à beaucoup bercés par les théories fumeuses et fumistes de la toile ( parfois bercés trop près du mur aussi ^^).

Le KAC © 2017 -  Hébergé par Overblog