Services et secteur industriel en hausse : les attaques, ça suffit !

La Banque de France prévoit que le produit intérieur brut (PIB) connaîtra une croissance de 0,4% au quatrième trimestre, par rapport aux trois mois précédents, dans une première estimation pour cette période publiée mardi.

Mais les attaques tout azimut des opposants continuent, malgré ces bons résultats. "les attaques ; ça suffit" s'exclame Jean-Marc Ayrault

Insee et Banque de France ont la même analyse

Cette estimation, annoncée par la BdF à l'occasion de son enquête mensuelle de conjoncture dans l'industrie et les services, correspond à celle déjà publiée par l'Insee le 3 octobre. L'Institut national de la statistique et des études économiques doit diffuser jeudi les premiers chiffres de la croissance pour le troisième trimestre.

Pour la fin d'année, la Banque de France appuie sa prévision sur l'indice synthétique qu'elle confectionne du climat des affaires en octobre, meilleur dans l'industrie (à 99 après 97 en septembre) et stable dans les services (93).

La majorité des secteurs industriels en hausse

Elle observe qu'en octobre, la plupart des secteurs industriels ont connu une progression, "notamment la chimie, la pharmacie et l'aéronautique". Les carnets de commande s'étoffent, jugés "quasi-normaux" par les chefs d'entreprises, qui constatent également que les trésoreries se maintiennent et que les prix des produits finis demeurent stables.

Une augmentation d’effectifs dans les services

En revanche, les effectifs se contractent légèrement dans l'industrie quand ils augmentent dans les services. Dans les deux secteurs, les chefs d'entreprises estiment que la progression de l'activité devrait se poursuivre en novembre.

L‘information-communication et le travail temporaire portent notamment les services, ainsi que les transports qui rebondissent. Mais les prix s'effritent et les trésoreries restent en dessous de leur moyenne de longue période, note la Banque de France.

Les attaques ; ça suffit !

Jean-Marc Ayrault a estimé mardi que les incidents survenus la veille lors des cérémonies du 11 novembre aux Champs-Élysées relevaient d'"un acte contre les morts de la Grande Guerre, contre la République et la nation". "Deux cents personnes environ de mouvements d'extrême droite se sont permis de siffler le président de la République le jour de la commémoration des morts de la Grande Guerre.

C'est un acte grave, pas seulement un acte contre le président de la République, c'est un acte contre les morts de la Grande Guerre, contre la République et la nation", a affirmé le Premier ministre, interrogé en direct par les télévisions à son arrivée à la réunion du groupe PS à l'Assemblée.

"Cela nécessite un sursaut fort et puissant pour dire : Ça suffit les attaques racistes, ça suffit les attaques contre la loi, la République, le droit, les destructions de biens publics. Ce qui compte, c'est le sursaut, le rassemblement autour de ce que nous avons de plus fort et auquel les Français sont attachés", a poursuivi Jean-Marc Ayrault, visiblement courroucé.

Les cérémonies du 11 Novembre sur les Champs-Élysées ont été perturbées lundi par des groupes de manifestants venus conspuer François Hollande, provoquant des accrochages avec les forces de l'ordre qui ont procédé à 73 interpellations.

Ainsi, la croissance française est dans une phase d'"inflexion positive", comme l'ensemble de la zone euro, selon les indicateurs composites avancés publiés mardi par l'OCDE et portant sur septembre. Pour 2013, l'OCDE prévoit une croissance de 0,3 % en rythme annuel en France, qui pourrait grimper à 0,8 % en 2014.

Services et secteur industriel en hausse : les attaques, ça suffit !
Le KAC © 2017 -  Hébergé par Overblog