Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Oui : Résistance ! Contre ce racisme de merde insufflé par des politiques en manque d’idées, de programme fiable et de logique républicaine, qui surfent sur le beaufisme ambiant qu’ils ont contribué à créer.

Résistance contre les fausses informations qui tournent sur le net depuis des années ! Non, il n’y a jamais eu de piscine municipale à Lille qui ouvraient des plages horaires pour les musulmanes ; non, jamais le fils de Taubira n’a été en prison, non son conjoint n’est pas recherché, non, les marchés de Noël n’ont pas été renommé dans certaines villes, Non, les prières de rue ne sont pas interdites en France... Et non, aucune municipalité n’a jamais enlevé ses sapins de Noël pour faire “plaisir” aux musulmans.

Résistance face à ces fausses infos qui polluent l'intelligence et la raison !

 

Les blaireaux nationalistes et leurs chiffres à la con

<h2>Les blaireaux nationalistes et leurs chiffres à la con</h2>
 

Les Le Pen, Geoffroy Didier et autre Dupont-Aignan, qui font de la politique comme on fait du théâtre et qui nous assènent leurs vérités, audibles que pour les blaireaux décérébrés de ces classes qui mettent sur le dos de l’étranger leur propre carence sociale, sont encore une fois renvoyés dans les cordes de la réalité ; leurs chiffres tronqués, que seuls croient celles et ceux qui n’y comprennent rien, sont encore tombés dans les limbes de la connerie crasse.  

 Ces nationalistes à la petite semaine nous pondent de nouveaux chiffres à chacune de leurs interventions et plus c’est gros, plus c’est énorme, plus c’est baveux ; plus ça passe. On retrouve d’ailleurs chez ces trois mouvances d’une même connerie les mêmes affirmations débiles de logiques et de réalités qui ne sortent que de chez eux, l'ensemble des études réelles sur la question les contredisant à chaque fois. Allez, une grosse de chez grosse en exemple ;  "La France est le pays qui accueille le plus d'immigration de toute l'Europe".

 

 

Et non les baltringues ; la France est loin d’être le pays qui accueille le plus d’immigration en Europe

 

Ben c’est tout simplement faux... Et pas qu’un peu. L'OCDE publie chaque année des données en se basant sur l'immigration permanente, excluant notamment les étudiants qui n'ont pas vocation à demeurer dans le pays d'accueil. 

Les dernières statistiques standardisées disponibles montrent que le nombre d'immigrés entrés en France (178 700) est inférieur à celui de l'Italie (369 000), de l'Allemagne (197 500), du Royaume-Uni (397 900) ou de l'Espagne (334 000). Proportionnellement, ses entrées en France sont également inférieures : "Le chiffre des entrées légales «permanentes» en France s'élevait en 2012 à moins de 0,3% de la population totale, loin de la moyenne de l'OCDE (0,6%) et de nombreux pays d'Europe, indique Libération. 

Ainsi, les flux migratoires en Finlande et en Belgique représentaient en 2012 0,35% de leur population respective. Aux Pays-Bas et au Portugal, ce pourcentage s'élève à 0,55%. Il est supérieur à 0,6% pour l'Italie et le Royaume-Uni. Enfin, le Danemark, l'Espagne et la Suède oscillent entre 0,7% et 0,8%".

 

Allez, on essaye encore sur le nombre total d’immigrés en France

 

Et sur le nombre total d'immigrés en France ? Encore raté ! "En 2012, on comptait environ 5,3 millions d'immigrés (personnes nées étrangères à l'étranger), soit 8,5% de la population. 

Cette proportion est inférieure à celle de nombreux pays européens dont les Pays-Bas (11,2%), le Royaume-Uni (11,5%), l'Allemagne (13%), l'Espagne (14,4%) la Suède (14,7%) ou encore l'Autriche (15,6%)". Et vous savez quoi ? Et le Royaume-Uni, et l’Allemagne et la Suède se portent mieux que nous. 

Donc, en réalité et à l’inverse de ce que pensent nos ridicules blaireaux ; les pays européens en tête de gondole sur l’immigration sont ceux qui se portent économiquement le mieux. Ça t’en bouche un coin ? Tant mieux baltringue, c’est l’intelligence qui rentre !

 

 

Geoffroy Didier, où quand une campagne électorale se trompe de scrutin

 

Geoffroy Didier, notre sus nommé  candidat UMP à Gonesse dans le Val d'Oise, et désormais co-boss de la France Forte, la mouvance UMPiste en tête chez les guignols de droite, distribuait des tracts portant les mentions"non au minarets"et "non à la burqa". 

Déjà, c’est particulièrement efficace dans une campagne pour les cantonales... Puisque et les minarets et la burqa ne sont pas du ressort des conseillers généraux :  le premier dépend de la municipalité et le second de l’État. Mais, c’est surtout faire de la comm’ pour pas grand chose, puisque les mosquées construites sur notre territoires et fonctionnant depuis un bout de temps maintenant, n’ont bien évidemment pas d’appel au Muezzin  - "Personne ne réclame le muezzin”, assure-t-on au ministère de l'Intérieur. Il serait de toute façon “soumis au pouvoir du maire, comme pour les cloches”. - Donc, rien à voir avec une élection cantonale... 

Et, pour être suffisamment complet, seule dix mosquées, en France en ont un, dont la Grande Mosquée de Paris qui grimpe à trente mètres sans n’avoir jamais suscité le moindre débat. 

 

 

Dupont Aignan, le roi toute catégorie des chiffres faux

 

"Dans les pays où il y a le droit de vote (pour les étrangers, ndlr), et il y en a très peu, on ne devient jamais, ou très peu, allemand ou hollandais. Il n'y a pas de procédure de naturalisation comme en France".  

 Premier argument : faux.  

 Les pays européens accordant le droit de vote aux étrangers pour les élections locales ne sont pas "très peu" nombreux. Ils sont quatorze, soit plus de la moitié des 27 membres de l'Union européenne. (Irlande,  Portugal, Hongrie, Belgique, Espagne, Lituanie, Pays-Bas, Danemark, Estonie, Luxembourg, Finlande, Slovaquie, Suède, République Tchèque).  

Second argument : faux.  

 Nicolas Dupont-Aignan avance que dans les cas où un pays autorise les étrangers à voter aux élections locales, les procédures de naturalisation n'existe pas ou très peu. Et il donne les Pays-Bas et l'Allemagne en exemple. Double problème : les Pays-Bas autorisent effectivement les étrangers à voter aux élections locales mais, en 2010, ils ont aussi naturalisé 26.275 ressortissants étrangers. Dans le cas de l'Allemagne, le pays n'autorise pas les étrangers à voter comme le laisse entendre le député. 

 

Le communiqué d’un pseudo “Comité de Vigilance de la République”

<h2>Le communiqué d’un pseudo “Comité de Vigilance de la République”</h2>
 

Souffelweyersheim, charmante bourgade de 7 300 habitants (située à l'extrême droite de la carte de France) est sous le feu de l'actualité depuis que des sympathisants (situés à l'extrême droite de l'échiquier politique) propagent une rumeur selon laquelle Monsieur Pierre PERRIN, maire de la dite commune, aurait interdit le sapin de Noël de l'école maternelle pour ne pas froisser la minorité musulmane : 

 " Je viens d’apprendre que cette ville alsacienne ne veut pas froisser les musulmans, alors elle a décidé qu’il n'y aura pas de sapin de noël à l’école maternelle ; cette ville est : SOUFFELWEYERSHEIM prés de Strasbourg. Il n’y a pas eu de concertation avec les parents ceux-ci ont été mis devant un fait, depuis quand une minorité fait appliquer une règle dans une école de la république, si ces musulmans ne supporte pas nos traditions qu’ils aillent voir ailleurs. La personne en l’occurrence le maire qui a fait cet arrêté devrait se poser quelques questions : du genre ne suis je pas entrain d’attiser la haine, de prôner le racisme et pousser à voter front national oui Monsieur votre décision est nul, je suppose que dans cette ville il n’y aura aucune décoration de noël et encore moins de sapins mais ou va-t-on quelle tristesse ! Pauvre France."  

Un communiqué bourré de fautes et d’erreurs de compétences 

 A priori, se nommer “Comité de Vigilance de la République” n’implique pas de connaître comment fonctionne notre république puisqu’outre le fait que l'auteur de ce texte n'est, de toute évidence, pas un défenseur de la langue française qu'il massacre allègrement tant au niveau de la syntaxe qu'au niveau de l'orthographe, il faut noter qu'il prête au premier magistrat de la commune des pouvoirs que ne lui confère pas la loi. 

 En effet, si les écoles maternelles sont bien du ressort des communes pour ce qui concerne leur financement (tout comme les écoles primaires dont il n'est pas question dans le message), les édiles n'ont pas la possibilité d'influer sur l'administration de l'école qui est du seul ressort de son directeur. Donc, tout au plus, le maire pourrait-il refuser de financer ce sapin, ce qui ne nécessite pas d'arrêté municipal, mais en aucun cas interdire l'installation d'un sapin financé par les parents d'élèves. 

 Ensuite, une lecture attentive du message en circulation montre que l'auteur n'est pas de la commune concernée. En effet, il parle de l'école maternelle au singulier or, il suffit de regarder dans les Pages Jaunes pour se rendre compte que la commune compte deux écoles maternelles. Preuve évidente que ce soi-disant scandale n'est que le fruit de l'imagination d'un petit plaisantin. 

Bien sûr, ces accusations ont été démenties sur le site de la commune où Monsieur PERRIN rappelle que la commune installe "des sapins dans les écoles maternelles, en fonction de la demande adressée au service technique par les directeurs ou directrices. Certaines années, il y a un grand sapin par école, d’autres années, il y a un sapin par classe. 

Comme le hoax sur les marchés de Noël d’Amiens, quand les musulmans ne demandent rien, on les provoque.

 

 

Le marché de Noël d’Amiens se nommera toujours “marché de Noël”

<h2>Le marché de Noël d’Amiens se nommera toujours “marché de Noël”</h2>
 

Sauf que l’expression sera précédée de “Parfums d’hiver”. Et pas, comme le rêvaient nos guignols d’extrême-droite, “Marché d’hiver”. Ainsi, les marchés d’Amiens - pour celles et ceux qui n’auraient toujours pas compris -, s’appelleront “Parfums d’hiver, le marché de Noël d’Amiens”. D'ailleurs, comme l'année passée... 

 Et l’explication de l'ajout - et non le remplacement - de "parfums d'hiver" au terme "marché de Noël" est, tout simplement, d’ordre marketing. Contacté pour lui permettre de remettre un peu d’ordre dans les différents posts de ces baltringues, le maire d’Amiens confirme ;  

 “La raison en est beaucoup plus simple que celle que vous avancez. Il s’agissait tout simplement de se démarquer de tous les marchés de Noël qui foisonnent désormais dans les villes et villages, en donnant à celui d’Amiens une identité remarquable. Le parti qui a été pris est de faire figurer sur toutes les affiches et documents la mention : “Parfums d’hiver, le marché de Noël d’Amiens”. 

Et il ajoute, très ironiquement à l’attention de nos guignols pondeurs de hoax  “D’ailleurs, si quelqu’un doute encore de cette erreur d’appréciation il suffirait que qu’il observe que la communication faite au sujet de cet événement y associe systématiquement la Cathédrale en couleurs, spectacle magique proposé gratuitement à tous les visiteurs, chaque soir, pendant la même période.” 

Quant à dire que les méchants musulmans seraient forcément opposés à nos jolis sapins de Noël, là encore, l'argument tombe à l'eau. En effet, le sapin de Noël le plus cher au monde n'a pas été érigé dans un pays de tradition chrétienne mais aux Émirats Arabes Unis, un pays de la péninsule arabe où l'islam est religion d'état. Après tout, les festivités de Noël sont la commémoration par les chrétiens de la naissance de Jésus Christ, un des prophètes les plus importants de l'islam que les musulmans nomment Îsâ ibn Maryam.

 

Les horaires de piscine pour les musulmanes ?

 

Ben non ; C'est en effet pour respecter ces personnes souffrant de surcharge pondérale et potentiellement complexées, et non pour des principes religieux, que l'ancienne députée socialiste et actuelle présidente du centre social Lazare-Garreau, Denise Cacheux, demande à Pierre Mauroy, en 2000, de réserver un créneau d'une heure hebdomadaire aux habitantes du quartier Lille-Sud pour un programme de lutte contre l'obésité.  

Un programme que Martine Aubry renouvelle en 2003. Denise Cacheux tient d'ailleurs à faire remarquer qu'il existait déjà en 2000 tout un tas de créneaux réservés pour différents publics: femmes enceintes, dames du 3e âge...  ... Qu’ont transformé nos baltringues en “horaires réservés pour les musulmanes”. Pathétique de connerie crasse et branlante.

 

Christiane Taubira et son fils ; un hoax !

<h2>Christiane Taubira et son fils ; un hoax !</h2>
 

Le site FranceTV Info a décidé de décrypter cette rumeur après avoir été interpelé par le nombre d'internautes évoquant le sujet sur ses forums. Linternaute.com reçoit aussi de nombreuses contributions sur ce sujet et nombre de questions avaient été adressées à la ministre lors de son interview dans l'émission #DirectPolitique en juin dernier. Bien que très virale, la rumeur est pourtant totalement infondée.  

 A l'origine, celle-ci est issue du courrier d'une mère diffusé sur Internet et intitulé "Lettre d'une mère à une autre mère" avec le surtitre "Histoire vraie". Celle-ci s'adresse directement à Christiane Taubira, et est signée de la "mère du jeune homme que [son] fils a assassiné". Un jeune homme qui "travaillait de nuit pour pouvoir payer ses études et aider sa famille", est-il encore précisé...

 

Une enquête de Valeurs Actuelles

<h2>Une enquête de Valeurs Actuelles</h2>
 

Sauf que l'histoire est parfaitement inventée. Edith Besançon, une habitante de Beaumur, dans la Vienne, dont le nom apparait en bas du faux courrier, a été interrogée par Le Dauphiné. Et celle-ci nie être à l'origine de la lettre. Elle affirme en outre qu'aucun de ses fils n'a été assassiné. Quant à Christiane Taubira, elle a effectivement quatre enfants dont deux garçons. Et l'un d'eux, Lamine, a eu quelques problèmes avec la justice. 

 Une enquête de Valeurs Actuelles, publiée en septembre 2013, affirme que Christiane Taubira aurait bel et bien profité de sa position en 2001 pour faire pression sur la justice en faveur de son fils. Députée de Guyane à l'époque, elle aurait écrit à la garde des Sceaux, Marylise Lebranchu, pour "faire annuler" une condamnation pour "complicité de vol". 

Pour Christiane Taubira, qui s'est expliquée sur cette affaire dans un ouvrage (Mes météores, Flammarion, 2012), Lamine avait été "accusé, à tort", d'être impliqué dans un vol de scooter. Le père de la victime aurait même "retiré sa plainte". Avéré ou non, l'article de Valeurs Actuelle n'évoque en tout cas rien d'autre qu'un délit. A aucun moment il n'est en effet question de crime ou de meurtre dans l'hebdomadaire.

Résistance ! Oui : face à toutes ses conneries qui font passer les français pour de gros beaufs incultes

 

Prières de rue : "il faut faire respecter la loi" 

 

Depuis plusieurs jours, les habitants de Clichy-la-Garenne dans les Hauts-de-Seine protestent contre la fermeture de leur salle de prière. Ils organisent notamment des prières dans la rue, n’ayant plus de lieu où se réunir. 

Invitée à réagir à ces événements dans la matinale d’Europe 1 lundi, Marine Le Pen, candidate du Front national, a affirmé que les prières de rue sont prohibées en France, et que par conséquent, "il faut faire respecter la loi". Sauf qu’il n’existe pas de loi en matière de prière de rue, et pour cause, ces dernières ne sont pas interdites en France. 

D’après la déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789, qui figure dans le préambule de la Constitution, nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la loi. La liberté de conscience garantit donc le droit de prier dans la rue. La seule limitation à ce droit concerne le possible trouble à l’ordre public qu’elles pourraient constituer, comme par exemple l’obstruction non autorisée d’une voie de passage.

La question des prières de rue avait déjà agité l’actualité pendant l’été 2011. A l’époque, c’était la fermeture d’une mosquée dans le quartier de la Goutte d’or, dans le 18e arrondissement de Paris qui avait poussé les fidèles à prier dans la rue en attendant la fin des travaux d’une nouvelle salle de prière.

Claude Guéant, alors ministre de l’Intérieur, avait déclaré que les prières de rue allaient être interdites. Une date avait même été fixée pour y mettre fin : le 16 septembre 2011. Pourtant, ce jour-là, la loi n’a pas changé, comme l’avait indiqué aux Inrocks la préfecture de police : "Certes, il y a un trouble à la circulation et à l’ordre public, mais aucune législation spécifique concernant la prière dans la rue, qui n’est donc pas illégale". Un compromis avait simplement été trouvé avec les associations musulmanes pour déplacer les fidèles. Résultat, le fait de prier dans la rue est toujours autorisé à ce jour.

 

 

 

 

Résistance !
Tag(s) : #actualités, #France, #politique, #société, #extrême-droite, #UMP, #Le Pen, #Dupont Aignan, #Didier, #résistance

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :