NKM, candidate déclarée et élue aux  primaires de l'UMP pour la mairie de Paris n'arrête pas de faire parler d'elle. Sa campagne tambour battant, aux relents du pas de l'oie et clin d'oeil à la droite décomplexée s'appuie par fois sur de drôles de mensonges. 

La semaine dernière, c'étaient des propos mensongers sur la mendicité et les Roms à Paris, aujourd'hui c'est Ecomouv qu'elle défend envers et contre tous, et demain Nathalie Kosciusko-Morizet à la mairie de Paris ? Non cela doit rester une utopie.

Les 4 mensonges de NKM sur la mendicité à Paris (première casserole)

Nathalie Kosciusko-Morizet, candidate UMP dans la capitale, avait fait polémique en expliquant que ces derniers «harcèlent beaucoup les Parisiens». Elle assume ses propos, et les a précisés, mardi 29 octobre, sur Europe 1.  

NKM affirme : « A Paris, il y avait, dans le temps, des arrêtés anti-mendicité agressive. Cela ne résout pas tous les problèmes, mais cela permet de servir de base légale à la police pour faire des contrôles d‘identité. Il faut les rétablir. Enfin, je veux que l’on recrée une police de quartier. » C'est faux ! Les arrêtés anti-« mendicité agressive » seraient donc la solution contre les « harcèlements » de Roms ? C'est très vite dit.
Pourquoi ?
1.
La « mendicité agressive » est déjà interdite par la loi, arrêté ou pas
Cette notion de « mendicité agressive » a été introduite dans la loi par Nicolas Sarkozy et Dominique Perben, ministres de l'intérieur et de la justice, à l'occasion de la loi de 2003 dite « loi pour la sécurité intérieure » ou LSI
2. Pas besoin de réel motif pour effectuer un contrôle d'identité
Deuxième contresens : NKM explique que ces arrêtés fournissent une  « base légale » pour effectuer un contrôle d'identité. Or il n'y a pas vraiment besoin d'une  « base » pour contrôler une identité.
3. Les arrêtés anti-mendicité sont limités dansle temps et l'espace
Ce dont parle NKM, ce sont les arrêtés anti-mendicité tout court. Si le fait de solliciter de l'argent n'est plus un délit en soi depuis 1994, les maires, et, à Paris, la préfecture de police, ont la possibilité depuis 2003 d'interdire le fait de mendier sur la voie publique
4. A Paris, le maire ne peut pas prendre d'arrêté anti-mendicité
Enfin, dernier point et non des moindres : la volonté de NKM de rétablir ces arrêts anti-mendicité risque de se heurter à un souci de taille, si elle est élue : le maire de Paris est le seul maire de France qui n'en a pas le pouvoir.

Ecomouv' j'assume (seconde casserole)

NKM affirme que le contrat sur la collecte de l'écotaxe a été passé « dans les règles », tandis que Jean-François Copé le juge « aberrant ». Continuant, « Je ne l'ai pas initié, ça a été lancé avant et signé après », a fait valoir la députée. Mais « puisque personne ne veut l'assumer, moi je suis prête à le faire ». D'ailleurs c'est elle qui a « signé le classement des appels d'offres ».
Une réponse brute de fonderie à Copé qui s'exprimait une heure plus tôt sur i>TV et qui clamait à qui voulait l'entendre : « de tels coûts de gestion sont aberrants. [...] On ne peut pas imaginer dans un pays moderne un tel coût de collecte d'impôt quel qu'il soit ».

A ce propos, le porte-parole d'Anne Hidalgo se demande à juste titre : « quel crédit lui (NKM) prêter pour la gestion des deniers publics ? »

Paris 2014 : NKM serait battue à plate couture dans le XIVe (première tôle)

La candidate UMP à la mairie de Paris Nathalie Kosciusko-Morizet, ne gagnerait pas un duel face à la candidate PS Carine Petit dans le XIVe arrondissement, où elle est tête de liste UMP, selon un sondage réalisé pour «Libération».
NKM qui présentait son programme aujourd’hui autour de sept grands axes, a un peu de mal à émerger depuis le début d’une campagne assez chaotique, qui avait débuté par son parachutage soudain et qui avait continué par sa première mesure issue de sa « boite à idées » ; les landaus en libre service, copiant les Vélib’ de Bertrand Delanoé.
À l’époque, d’ailleurs, Le Kiosque aux Canards avait proposé au staff de NKM une idée de regroupement. On pourrait grouper le Vélib’, déjà existant au Landolib' de NKM ; recréant ainsi les pousse-pousses asiatiques et permettant aux parents de trainer leurs nains en pédalant.
Inconvénient majeur : le dioxine de carbone va polluer les bronches de nos rejetons. Avantage : on peut aussi balader son clébard avec...

Et pour les autres tôles de NKM, il suffit d'attendre un peu...

05/11/2013
L'invité de 8h20 de France-Inter : Nathalie Kosciusko-Morizet

À 5 mois des élections municipales, la députée de la quatrième circonscription de l'Essonne et candidate à la mairie de Paris est l'invitée de la matinale. Elle répond aux questions de Patrick Cohen et des auditeurs.

 

Nathalie Kosciusko-Morizet
Les casseroles de NKM et les tôles qui l'attendent
Retour à l'accueil