Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Bretagne, enfin les paysans bretons, mais pas tous, recommencent leur jacquerie comme en 1961. L'écotaxe n'est qu'un prétexte. Ces révoltés aux bonnets rouges sont en majorité issu du syndical FNSEA, dont on connaît les amitiés à droite, voir à l'extrême-droite avec un relent de poujadisme et de nationalisme entretenu en son temps par le régime de Vichy. Non la Bretagne n'est pas un territoire d'exception. Depuis la décentralisation, la Bretagne n'est plus une colonie qui s'ignore. L'époque de la chouannerie est révolue.

L'écotaxe un motif politico-électoral

Des militants syndicaux de droite qui critiquent une loi votée par le gouvernement Fillon en attribuant son caractère inique au gouvernement actuel. Ils en veulent l'abolition, mais est-ce si simple ?
Pas vraiment. Trop d'engagements ont été pris en amont par la droite après le Grenelle de l'Environnement, mais il est vrai que pour ces paysans bretons l'environnement cela ne veut pas dire grand chose. J'y reviendrais plus tard. Cette taxe déjà aménagée favorablement pour la région Bretagne est nécessaire pour le développement de nos futures infrastructures (chemin de fer et voies navigables).
Alors le vandalisme, le blocage d'un axe majeur pour la région, les actes de petits délinquants, ou d'hooligans en bottes caoutchouc, sur de gros tracteurs subventionnés par nos impôts pour partie, cela suffit. Vous êtes en train de couper la main qui vous nourrit, déjà que l'un des vôtres en a oublié une sur la voie expresse le week-end dernier. Acceptez la taxe, car de toute façon vous répercuterez sur le prix de vente final au consommateur.
Ce n'est pas de la faute du gouvernement actuel si vous êtes obligés de distribuer votre production un peu partout en France. C'est la méthode René Pelven qui vous fait un petit dans le dos. Avec vos élevages gigantesques hors-sol, la majorité de la production porcine, avicole, laitière a été concentrée en Bretagne avec la complicité des gouvernements successifs de droite de la Vème République avec les conséquences sociales, économiques et environnementales que l'on connaît aujourd'hui. Vous êtes manipulés encore une fois par la droite, auriez-vous manifesté si Sarko était encore à l’Élysée ? Je ne le pense pas. Tout est bon pour emmerder l'action du gouvernement actuel.
L'écotaxe est suspendue et c'est déjà en soit un petit sursis qui vous est encore accordé. Car vous les paysans bretons, enfin ceux qui gueulent en ce moment, vous n'aimez pas mettre la main à la poche mais vous savez vider celle des autres à grand coup d'aides, de prêts subventionnés, français ou européens.

Occupez vous de changer votre modèle économique pour le rendre « propre » et « rentable »

Rentable, ce n'est plus les cas. Orientez vous vers un modèle de production de proximité, et ne jouez plus avec la gagne du marché de l'exportation de masse qui est définitivement terminé pour l'agriculture bretonne.
Les responsables, on les connaît : ce sont les électeurs gaullistes qu'il fallait appâter et pour lesquels René Pleven avait su faire en sorte que l'on bidouillât les lois agricoles pour faire de la Bretagne le modèle agroalimentaire européen et de facto contribuer au fil du temps à en faire le premier gisement mondial de nitrates avec son cortège d'avantages : pollution des eaux, méthémoglobinie, cancers du côlon, pollution atmosphérique, eutrophisation, nitrophilie, disparition des lichens, allergies, intoxications, décès, etc. Puis ce fût la PAC et les subventions diverses et multiples de la Communauté Européenne devenue aujourd'hui Union Européenne.
Paysans bretons, vous ne pouvez pas lutter contre la mondialisation en marche. Faut-être vraiment con pour penser que le gouvernement de la présidence Hollande peut encore quelque chose pour vous. Il fallait y penser avant, et ne pas faire confiance aux diverses mesures et politiques de la droite qui vous manipule depuis plus de 50 ans et encore à ce jour en vous propulsant dans la lutte actuelle non pour vos intérêts mais pour les leurs.

Concernant l'emploi

L'emploi, là aussi je rigole. Des instructions avaient certainement été données aux groupes agroalimentaires par le staff de Sarko pour que les nombreux plans sociaux dont la filière est victime depuis mai 2012 soit « sine die » reportés pour que le gouvernement socialiste en porte toutes les conséquences désagréables.

Alors les « benêts rouges », revendiquez contre qui il le faut lors des élections. Désavouez vos délégués FNSEA et préférez un vote vers la Confédération Paysanne. Aux municipales, européennes en 2014, aux cantonales et régionales, ne soutenez plus ni la droite, ni le Front National, mais créez la surprise en votant la sanction d'une politique de droite qui depuis 60 ans vous a mis le nez dans le lisier ; bien profond.

La manif de demain à Morlaix

Elle sera inutile, si celle-ci est une charge réglée contre François Hollande et le Gouvernement. Si toutefois vous avez des envies de casser et d'en découdre, allez briser les couilles au siège de la FDSEA, du MEDEF ou dans les permanences UMP qui se trouveront sur votre route. Vous faîtes pitié, et, car manipulés, ce que vous avez obtenu après les grandes manifs de 1961, vous ne les obtiendrez pas en 2013 !
Bretons, vous n'êtes plus chouans mais s'il vous plaît ne devenez pas chiants.

Vous lirez peut-être aussi...

Vous lirez peut-être aussi...

Bretagne, la révolte des « benêts » rouges
Tag(s) : #Actualités, #agriculture, #gouvernement, #paysans, #bretagne, #impôts, #écotaxe, #Société, #FNSEA, #emploi

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :