Le Front national : un rassemblement de schizophrènes ?

Ça commence à bien faire. Les bidochons front national, qui polluent le net de leurs commentaires puant de beaufs planqués derrière leurs claviers à chaque fait-divers ; qui tombent à bras raccourcis sur la ministre de la justice, alors qu’aucune nouvelle loi n’a encore ni été discuté, ni été votée, ferait mieux de balayer devant leur porte avant de donner des leçons sur la justice, la violence et notre société.

D’autant que leur président d’honneur est un “couilles molles” qui n’hésita pas, un jour, à molester une femme, élue de surcroit, tel une “racaille” de banlieue s’en prenant à un fonctionnaire détenteur, tout comme elle, d’une mission de service public.

Le Front national ; “faites ce que je dis, mais surtout pas ce que je fais”.

Ce parti est énorme ! Non seulement il pollue la république de ses prises de position aussi peu en phase avec notre pays, sa culture, ses combats ; mais en plus, il pratique dans sa réalité le contraire exact de ce qu’il préconise. On s’en était déjà rendu compte lors des guignolesques achats de tee-shirts et de banderoles militantes, sensés assurer la promotion de la “préférence nationale” de ce parti, en Chine et au Bangladesh.

Sur ce sujet, la réaction du responsable de la boutique FN, Paul-Alexandre Martin est étonnante : "Oui, ils viennent de l’étranger. Mais ils sont floqués en France… En tous cas, ce sont les produits qui se vendent le plus en ce moment.", alors que les Le Pen, Alliot et autres Philippot se déchainent dans les médias, à grands coups de "Produire français avec des travailleurs français est vital pour notre pays !" et de "Comment François Bayrou ose ne serait-ce qu'évoquer la nécessité d'acheter français alors qu'il est un admirateur aveugle d'une construction européenne qui interdit le patriotisme économique, qui a tué la production française? Comment, quand on concourt à la direction de son pays, peut-on se commettre dans une telle imposture?". Une fois encore, on sait où se trouve la véritable “imposture”.

Mais bon ; peut être n’existe t’il pas de sociétés ou d’artisans français capables de réaliser ce type d’outils militants ? À moins que le Front national ne soit pas capable de s’appliquer à lui-même ce qu’il préconise pour le peuple ?

Un autre exemple ? Avec plaisir

La lutte contre la viande halal issue d’un producteur FN de viande... halal.

«Il ne s'agit pas d'une polémique, mais d'un problème fondamental», lancait Marine Le Pen, à propos de la viande halal, sur France Inter en février 2012, durant la campagne électorale, afin de faire oublier son absence de programme économique.

Sauf que, Paul Lamoitier, 75 ans, élu conseiller régional du FN en mars 2010 et responsable du Front national pour le Nord-pas-de-Calais est grossiste en viande halal. Et que dit il de cette viande ?

"C’est une viande très bonne qui respecte toutes les normes d’hygiène alimentaire. La viande halal n’a rien à voir avec la montée de l’islamisme, il ne faut pas tout mélanger. Les patrons de boucherie halal ne sont pas des islamistes."

On comprend aisément que ce type sait, à l’inverse de sa patronne Fn, de quoi il cause sur sa bidoche. De la à en faire un argument de campagne, il y a un sacré boulevard. Une fois encore, un responsable FN commercialisant de la viande halal ne semble poser aucun problème à Marine Le Pen. Par contre, celles et ceux dont c’est aussi le métier, mais qui sont légèrement “foncés” semblent poser quelques soucis à la führieuse blonde.

La prison pour tous les agresseurs violent, sauf pour la famille Le Pen

Mais revenons au sujet du début d’article. Nos frontistes s’en donnent à coeur joie sur le projet de loi de Christiane Taubira, la ministre de la justice, alors que la loi n’est même pas encore voté. Cela ne les empêche nullement de commenter, sur le web, chaque remise en liberté comme découlant de la “loi Taubira”. Plus l’agression est violente, plus on lit la bile haineuse que ces mononeurones déversent sur la ministre.

Prenons les au mot sur la violence faite aux femmes et demandons leur de faire enfermer le guignol “sans couilles” qui leur sert de président d’honneur, alors qu’il ne se gênait pas pour coller au mur et molester une élue de gauche.

Mais il est vrai que pour les frontistes, taper sur une femme rentre peut être dans la vision culturelle de la famille idéale.

Le Front national : un rassemblement de schizophrènes ? Sans aucun doute.

Le Pen agresse une élue

Le Pen agresse une élue

Jean-Marie LE PEN est venu soutenir sa fille Marie-Caroline, candidate pour les élections législatives dans la huitième circonscription des Yvelines, à Mantes-la-Jolie. Le président du Front national s'est montré très agressif à l'égard de la candidate socialiste, Annette PEULVAST-BERGEAL qui a déposé plainte contre Jean-Marie LE PEN pour "violences volontaires".- Jean Marie LE PEN sortant de sa voiture, sifflé par des opposants au Front national.- Jean Marie LE PEN, encadré par ses gorilles, fonce sur la candidate socialiste, la plaque contre un mur et tente de lui arracher son écharpe tricolore en criant :"On en a marre de vous, vous savez qu'on en a marre ?".- Des policiers s'interposent pour protéger l'élue et tentent de raisonner Jean Marie LE PEN.- LE PEN remontant l'une des principales rues de la ville.- DP opposants au Front national.- Réaction de Jean Marie LE PEN :"On m'agresse. Je n'ai jamais eu peur". - Le leader du parti de l'extrême-droite fait à nouveau le coup de poing en s'en prenant à un jeune et hurlant :"Je vais te faire courir, tu vas voir, rouquin, pédé...".- Jean-Marie LE PEN satisfait, rit et lâche :"Cela m'a rajeuni". A ses côtés, Marie Caroline LE PEN.- Départ à toute allure de la voiture.

Le Front national : un rassemblement de schizophrènes ?
Le KAC © 2017 -  Hébergé par Overblog