Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

De Manou Bouzid, la correspondante du Kiosque aux Canards en Tunisie.

Le Fascisme concerne tout mouvement politique ou organisation s'appuyant sur un pouvoir imposé par la force, ou par un coup d’état constitutionnel comme c’est le cas en Tunisie, au service d'une classe humaine dominante, la persécution d'une classe ennemie chargée de tous les maux, l'exaltation du sentiment nationaliste, le rejet des institutions démocratiques et libérales, la répression de l'opposition et un contrôle politique extensif de la société civile .

Je suis contre toute forme de fascisme et contre tous les fascistes qu’ils soient blancs, jaunes, blacks ou beurs. En effet, contrairement au nazisme qui prône la race arienne, il n’est nul besoin d’être blond aux yeux bleus pour être fasciste.

Le fascisme est la mort de l’humanisme. Il ramène l’homme à l’âge de pierre ou seule la survie du clan comptait. Mais en l’occurrence aujourd’hui de quel clan parle-t-on, et de quelle survie parle-t-on ?

Quels sont les critères pour faire partie de ces sectes ?

Car ce sont bien des sectes que sont le Front National ou Ennahda, Aube Dorée et tout les autres. En fait le seul critère requis est la haine.

La haine des autres alimentée par le sentiment de devoir ses propres échecs ou d’avoir perdu quelque chose à cause d’un groupe de personnes "différentes".

Chez les fascistes religieux, comme les nôtres, leur haine est pour ceux qui n’adhèrent pas à leur vision de la vie, une vision théocratique où le plaisir le plus simple est péché. Toutes les personnes n’adhérant pas à leur mouvement sont des incroyants et des impies qu’il faut soit convertir, comme au temps des croisades, soit éradiquer comme le veut Al Quaida.

Endormons les mononeurones sous couvert de démocratie.

Sous une autre forme, il y a le fascisme, qui montre son nez sous couvert de partis politique, avec le racisme, la xénophobie, l’islamophobie, l’antisémitisme ou encore l’homophobie, comme le fait le FHaine que l’on n’a plus le droit de qualifier de parti d’extrême droite sous peine d’être poursuivi par la mère Marine.

Contrairement au fascisme religieux, il essai de paraitre démocratique, comme si le fascisme pouvait être démocratique.

Pour lui, tout les maux sociaux sont la faute de l’étranger venu manger le pain des français comme dans le sketch de l'étranger de Fernand Reynaud.

Ce sketch évoque un certain parallèle avec l’histoire du boycott des bus de Montgomery suite à l’arrestation de Rosa Parks qui avait refusé de céder sa place à un blanc.

La société de transport a dû garder ses bus au dépôt, ce qui a engendré une crise économique pour cette société qui l'a conduite au licenciement de nombre d’employés.

Les fascistes nient l'apport évident des émigrés.

L’hypocrisie et la mauvaise foi de ces fascistes fait qu’ils vivent avec des œillères et nient l’apport évident de la communauté émigrée.

La France sollicita la venue de personnes étrangères peu après la seconde guerre mondiale pour la reconstruction du pays. Ce n’est que plus tard, par le biais du regroupement familiale qu’ils firent venir leurs femmes et leurs enfants.

Selon les fascistes, il aurait fallut les renvoyer dans leur pays d'origine après la reconstruction de la France.

Les émigrés prennent-ils vraiment le travail des français ?

Pour le savoir il faut le demander à l‘arabe bardé de diplôme qui se voit refuser plusieurs postes parce qu’il s’appelle Mohamed.

Mais alors que les tendances s’inversent et que les émigrés commencent à être assimilés à la population, le Sarkozy relance, et pire, popularise le fascisme qui jusqu’à présent était peu marginalisé.

Mais comment devient-on fasciste ?

Il y a ceux qui sont des Bidochons finis, et arrivé à un certain âge on ne peut plus se refaire.

Il y a ceux qui sont au chômage et qui accusent les étrangers de prendre leur travail.

Il y a également ceux qui pensent que les étrangers sont sales, puants, barbares et ce sans regarder devant leur porte.

Il y a ceux comme Le Pen père (la fille étant un peu plus maline) qui ne rêvent que de la race arienne, plus dans leurs actes - bal autrichien et photo avec d'anciens SS - que dans leurs mots. La bêtise crasse sont les blacks, les beurs, ou les asiatiques qui adhérent à cette secte. Ils renient leurs origines et fustigent leurs semblables.

Ils se font plus royalistes que le roi, j’en connais, ils arriveraient à dégouter même un FN de souche française tellement leurs propos sont scandaleux.

Ceux là pensent qu’une intégration réussit passe par la case FN.

Marseille, ville pluriculturelle.

Je rentre de Marseille émerveillée. J’ai vu une ville magnifique avec une population telle que l’on peut l’imaginer dans nos rêves les plus fous.

Marseille est un vrai Melting Pot comme l’ont toujours été toutes les grandes villes portuaires.

Les cultures, les styles, les origines, les religions, les modes se mélangent dans un arc en ciel de couleurs.

Les médias ne parlent de Marseille que pour les faits divers. La délinquance que l’on peut y trouver est comme dans toutes les grandes agglomérations. Mais Marseille, ayant accueillie les premiers pieds noirs et les premiers émigrés, garde ce rejet de la part de l’hexagone comme si cette ville était la cause de tous les maux de la société française.

Marseille a été pendant des années le port de négoces le plus important de la méditerranée en devenant notamment le port des colonies.

Toutes les expositions actuelles retracent l’histoire de Marseille en passant par la période romaine, la période de la piraterie, sans oublier son essor avec l’ouverture du canal de Suez. C’est riche de son histoire que Marseille accueille toutes les communautés qui y trouvent un sentiment d’appartenance.

Marseille ne peut laisser indifférent, on l’adore ou on l’a déteste, mais jamais d’indifférence à son égard, et en général on l’a déteste quand on ne la connait pas ou peu et quand on est sectaire.

Cette année Marseille est capitale de la culture, une culture multi culturelle si je puis dire, mais elle devrait être aussi capitale de la tolérance, capitale de tous les peuples du Monde qu’elle représente à merveille.

Pour conclure

Vivez dans la découverte de l'autre, ne rejetez pas ce qui est différent de vous car un jour vous pourriez vous retrouver l'étranger de quelqu'un d'autre ou vous retrouver sans pain comme le français sectaire de Fernand Reynaud.

Vous lirez peut-être aussi...

Le Fascisme
Tag(s) : #humeur, #international, #France, #Tunisie, #Fascisme, #Ultra droite, #Extrême droite, #FN

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :