Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vos visites

Publié par Bruno

L’Argentine empoisonnée par Monsanto, les OGM et les pesticides ? L'enquête de l'agence américaine Associated Press sur l'utilisation intensive de produits agrochimiques et biotechnologiques en Argentine pointe le manque de régulation et ses conséquences sanitaires sur la population et l'environnement.

Des cas parmi de trop nombreux

Le fermier argentin Fabian Tomasi n'a jamais été formé et informé quant à l'utilisation des pesticides et leur pulvérisation dans ses cultures, si bien qu'il n'a jamais utilisé d'équipements de protection été formé pour utiliser un équipement de protection. Aujourd'hui, âgé de 47 ans , il est un squelette vivant.
L'instituteur Andrea Druetta vit dans une ville où il est illégal de pulvériser des produits agrochimiques dans un périmètre de 550 mètres autour de la plus proche des habitations, et pourtant le soja Monsanto est planté seulement à une trentaine de mètres de la porte arrière de l'établissement scolaire . Récemment, les élèves ont été « accidentellement » pulvérisés par divers pesticides alors qu'il s'ébattaient dans un bassin situé dans la cour de l'école.
Sofia Gatica cherche des réponses après avoir perdu son nouveau-né décédé d'insuffisance rénale. Cela a conduit aux premières condamnations pénales en Argentine pour la pulvérisation illégale de pesticides l'an dernier. Mais 80% des enfants de son voisinage transportent un taux quasiment létal de pesticides dans leur sang.

Une métamorphose agricole voulue par Monsanto et les gouvernants

La biotechnologie américaine, et plus spécialement la firme Monsanto, a métamorphosé l'agriculture argentine, anciennement premier producteur de viande bovine, créant ainsi dans ce pays pour la première fois une « pénurie du steak », en  troisième producteur de soja du monde. Mais les produits chimiques favorisant le boom ne se limitent pas au soja et champs de coton et de maïs. L'Associated Press a révélé des dizaines de cas où ces poisons sont utilisés illégalement. Les médecins mettent en garde le gouvernement argentin que l'utilisation non contrôlée des pesticides américains seront la cause de problèmes de santé majeurs et croissants parmi les 12 millions de personnes qui vivent dans ces zones d'agriculture intensive. Dans la province de Santa Fe , au cœur de l'industrie argentine du soja, les taux de cancer sont deux fois à quatre fois plus élevés que la moyenne nationale. En Chaco , province la plus pauvre du pays , les enfants sont devenus quatre fois plus susceptibles d'être nés avec des malformations congénitales dévastatrices dans la décennie qui a suivi l'introduction des pesticides et autres OGM par les transnationales nord-américaines, transformant l'agriculture argentine en laboratoire des nouvelles biotechnologies, la faisant passer au stade d'agriculture industrielle.
« Cette métamorphose voulue et brutale de l'agriculture du pays a favorisé l'apparition de nouvelles maladies », a déclaré le Dr Medardo Avila Vazquez, un pédiatre co-fondateur de l'ONG argentine « Doctors of Fumigated Towns ». « Nous sommes passés d' une population en assez bonne santé à une population connaissant des taux élevés de cancer , des malformations congénitales et des maladies rarement vu auparavant ». Autrefois connue pour son bœuf nourri à l'herbe , l'Argentine a subi une transformation radicale, depuis qu'en 1996,  Monsanto impose son nouveau modèle économique et agricole, soit disant prometteur de rendements plus élevés, avec moins de pesticides, grâce ses semences brevetées et de nouveaux produits chimiques eux aussi brevetés. Aujourd'hui, tout le soja de l'Argentine et de la quasi-totalité de son maïs, blé et coton sont génétiquement modifiés . L'agriculture de soja a triplé pour atteindre 47 millions d' hectares , et tout comme aux États-Unis , les bovins sont engraissés dans des parcs d'engraissement à grand renfort de soja et de maïs issus de ces exploitations empoisonnées et empoisonneuses.

Les insectes, parasites sont devenus résistants, les paysans et leur famille eux sont devenus malades

Les mauvaises herbes,les parasites et les insectes sont devenus résistants. Les agriculteurs ont donc multiplié l'utilisation des agents chimiques par neuf , passant de 35 millions de litres en 1990 à plus de 317 millions de litres aujourd'hui . En moyenne, les agriculteurs argentins utilisent environ 4,3 kilos de concentré agrochimique pour 4 000m2, plus de deux fois plus ce que les agriculteurs américains utilisent.
En réponse à la multiplication des plaintes , la présidente Cristina Fernandez a ordonné en 2009, l'ouverture d'une commission d'enquête pour étudier l'impact des produits agrochimiques et phytosanitaires sur la santé humaine . Ce rapport initial a appelé à « des contrôles systématiques sur les concentrations d'herbicides et de leurs composés ».
Mais la commission ne s'est pas réunie depuis 2010 !
Et le porte-parole de Monsanto Thomas Helscher nous fait bien rigoler (jaune) en affirmant que sa compagnie « ne tolère pas l'utilisation abusive de pesticides ou la violation d'une loi sur les pesticides , la réglementation ou décision de justice ».
Une étude épidémiologique effectuée foyer par foyer auprès de 65.000 personnes à Santa Fe, dirigée par le Dr Damian Verzenassi de l'Université Nationale de Rosario, a révélé des taux de cancer deux fois à quatre fois plus élevés que la moyenne nationale , ainsi que des troubles de la thyroïde , les maladies respiratoires et d'autres affections rarement vu auparavant. « Ils pourraient être liés à des produits agrochimiques », a déclaré Verzenassi.
Monsanto pour se donner bonne conscience effectue toutes sortes d'analyse de la toxicité du premier ingrédient , sans jamais étudier les interactions entre tous les produits chimiques qui seront utilisés concomitamment. Les registres des hôpitaux montrent des anomalies congénitales quadruplées en Chaco , passant de 19,1 pour 10.000 à 85,3 pour 10.000 , dans la décennie qui suivit l'introduction des cultures génétiquement modifiées. Une autre équipe médicale a effectué un bilan de santé sur un échantillon de 2.051 personnes dans six villes différentes , et on démontré que la situation était préoccupante partout où les gens sont entourés de fermes. Dans le village agricole de Avia Terai , 31% des personnes ont révélé qu'au moins un des membres de la famille a eu le cancer. Comparativement, le village de Charadai, qui continue l'activité traditionnelle d'élevage bovin, ne connaît lui qu'un taux de 3% de cancers. En plus des cancers, on rencontre dans ces zones agricoles sous l'emprise Monsanto nombreux enfants avec des crânes mal formés , une moelle épinière dégradée , de nombreux cas de cécité et de surdité, des dommages neurologiques et des problèmes dermatologiques non identifiés.

Les faits suffisent

Il peut être impossible de prouver un produit chimique spécifique a causé la maladie d'un individu, mais les preuves et le nombre de cas depuis l'arrivée du modèle agricole Monsanto en Argentine ne constituent-ils pas un ensemble de preuves irréfutables ? Aujourd'hui en Argentine, demain en Europe ? Si cela continue avec l'Union Européenne, l'agriculture argentine est le reflet de notre futur paysan. Merci à Monsanto et tous les lobbyistes payés par ces transnationales pour influencer nos politiques ou pire les arroser !

Un reportage photo en noir et blanc

Au format PDF : cliquez-ici

Vous lirez peut-être aussi...

Le Kiosque aux Canards-Le 12/10/2013, le monde marche contre Monsanto  

Le 12/10/2013, le monde marche contre Monsanto  

Le 12 Octobre 2013, le monde marche à nouveau contre Monsanto Suite à un appel international lancé depuis les Etats-Unis, le 25 mai dernier, plus de 2 millions de personnes dans 52 pays manifestaient contre Monsanto, la multinationale de l’agrobusiness,...Lire l'article
 
Le Kiosque aux Canards-Monsanto : les 10 abominations

Monsanto : les 10 abominations

Dix créations issues de cerveaux malades ou génocidaires, sans qu’il n’y ait eut de véritable condamnation pour empêcher à cette société de nuire! Monsanto reste donc dans la liste des ennemis...Lire l'article
 
Le Kiosque aux Canards-Monsanto, les OGM et les assassins

Monsanto, les OGM et les assassins

On le sait depuis hier le conseil d’État a rendu public ses conclusions sur la levée du moratoire sur la culture du maïs OGM. Le rapporteur public du Conseil d’État avait jugé Lire l'article
 
Monsanto
Argentine, asile scientifique. Après Josef Mengele, Monsanto!

Commenter cet article